21-09-2017 14:12 - Les agriculteurs tirent la sonnette d'alarme

Les agriculteurs tirent la sonnette d'alarme

Le Calame - Le Syndicat des Agriculteurs Mauritaniens a appelé le gouvernement à initier un plan d’urgence afin de venir au chevet du monde rural frappé de plein fouet par le déficit pluviométrique et un éventuel risque de crise alimentaire.

Lors d’une conférence de presse tenue mardi 20 septembre à leur siège au carrefour Madrid, Dawa Ould El Mestehdy et Sow El Houssein Samba président et secrétaire général ont fait part de leur crainte d’un mauvais rendement agricole.

Ils ont demandé au gouvernement de leur accorder des subventions pour faire face à la crise humanitaire qui pointe à l’horizon. La Mauritanie accuse cette année un important déficit pluviométrique. Le spectre de la sécheresse et du coup de la famine plane sur le pays.

La Mauritanie «est frappée par une sécheresse aux conséquences dramatiques pour le bétail et pour les hommes, avec de gros risques d’exode des campagnes vers les grandes villes», selon plusieurs organismes spécialisés.

Le syndicat dit regrouper des agriculteurs des zones de cultures pluviales et des oasis qui sont les plus pauvres et plus nombreux sur le plan national ainsi que des paysans dont certains ne possèdent pas de terres ou ont des périmètres insuffisants.

Ils sollicitent l’obtention de l’exploitation de nombreux espaces non aménagés et de plusieurs périmètres aménagés par l’Etat et non exploités, à cause du manque de la main d’œuvre. Cela exige, selon eux, la révision exhaustive du code de la propriété foncière.

Le syndicat entend « défendre les intérêts économiques, sociaux et professionnelles de ses adhérents » ; rehausser le niveau de conscience des agriculteurs par la formation professionnelle et syndicale.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1335

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Mawdo1960 (F) 21/09/2017 15:57 X

    Agriculteurs en bobous blancs et des lunettes fumes.... Ils sont plutot des rentiers, qui font travailler les vrais agriculteurs et ils empochent les revenues y compris les aides de la communaute international.