26-12-2017 14:51 - Mauritanie : 430 mille dollars de la FAO pour booster la production maraîchère

Mauritanie : 430 mille dollars de la FAO pour booster la production maraîchère

Les Mauritanies - Le gouvernement mauritanien a bénéficié d’une subvention d’environ 430 mille dollars de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture(FAO) en vue de booster la production maraîchère dans la moughataa de N’beikett Lahouach au Hodh Charghi, a-t-on appris jeudi de sources gouvernementales.

En effet, la ministre de l’agriculture, Mme Lemina Mint El Ghotob Ould Momma a signé jeudi, 21 décembre à Nouakchott avec le représentant de la FAO en Mauritanie, M. Athman Mravili un programme de coopération technique dans le domaine de la production maraîchère et des aliments de bétails verts au profit des coopératives agricoles dans cette localité.

Ce programme vise à améliorer la productivité des cultures maraîchères de grande consommation et à encadrer les coopératives avec la mise à disposition des intrants agricoles.

La ministre de l’agriculture a souligner pour cette occasion l’importance que le gouvernement porte pour l’agriculture de manière générale, du fait que c’est un secteur prometteur pour l’économie nationale et qui joue un rôle prépondérant dans la lutte contre la pauvreté et la garantie de la sécurité alimentaire.

Elle a énuméré pour illustration quelques sites pilotes pour le maraichage que le gouvernement a mis en place pour diversifier la culture des aliments de bétail verts dans le système de production agricole.

Pour sa part, le représentant de la FAO, M. Athman Mravili, a indiqué que ce projet est le produit d’une demande formulée par la ministre au directeur général de la FAO et exécutée en application de ses instructions. Il illustre la qualité de la coopération existant entre le ministère de l’agriculture et la FAO.

Par ailleurs, les cultures maraichères occupent une place importante pour l’alimentation humaine et contribuent significativement aux revenus. Mais leur production est confrontée à une pression des bioagresseurs qui limite leur productivité.

Diary N’diaye Bâ



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1367

Commentaires (0)