25-06-2018 11:22 - Mauritanie : quand l’Onu et la Ligue arabe contredisent les données officielles sur la pauvreté

Mauritanie : quand l’Onu et la Ligue arabe contredisent les données officielles sur la pauvreté

Le Courrier du Nord - Une fois n’est pas coutume, le ministre de la Culture, porte-parole du gouvernement mauritanien, doit faire appel à tous ses pouvoirs de conviction pour démentir les chiffres sur la pauvreté sur la Mauritanie, dans le cadre d’une étude menée conjointement par l’Onu, la Ligue arabe et l’Université d’Oxford (Grande Bretagne).

Le titre de la télévision « Al Arabi » est provocateur à souhait : « la Mauritanie conserve sa première place dans le classement mondial de la pauvreté » ! Le rapport parle de 89% comme taux de pauvreté en Mauritanie, soit quasiment le triple de ce que prétend le gouvernement (31%).

Ce classement effectué sur la base du PIB par habitant s’établit comme suit : Mauritanie (1077 dollars), Yémen (3,992 dollars), Soudan (4,655 dollars), Maroc (8,097 dollars), Egypte (11,432 dollars), Tunisie (11,897 dollars), Jordan (12,398 dollars), Iraq (13,348 dollars), Algérie (14,802 dollars), Liban (18,358 dollars).

Le rapport évoque également la situation de pauvreté de certains pays dans le monde arabe : Mauritanie (89%), Soudan (73%), Yémen (69%), l’Irak (45%), le Maroc (36%), l’Egypte 27% et l’Algérie (24%).

Dans les dix pays les plus pauvres, le taux d’extrême pauvreté s’établirait à 13,4% et le pourcentage de pauvres dans est d’environ 40,6%.

Concernant la Mauritanie, le pays s’est lourdement endetté au cours de ces dix dernières années (5 milliards de dollars US) alors que les ressources tirées de la pêche, du fer, de l’or et du cuivre sont considérables.

Pour sa défense, le gouvernement évoque souvent la mise en œuvre de grands projets d’infrastructures dans le domaine des routes, de l’eau, de l’énergie et des secteurs sociaux comme la santé et l’éducation. Il évoque, entre autres, le nouvel aéroport international de Nouakchott, la connexion de tous les départements désormais reliés aux routes nationales 1, 2 et 3 et le projet « Dhar » destiné à approvisionner en eau potable les régions de l’est.

Mais d’autres « grands » projets, comme l’usine de production de sucre, la ville touristique de « Ribat el bahr », la Grande mosquée de Nouakchott ou encore les ports de Tanit (50 km au nord de Nouakchott et de Ndiago (en face de la ville sénégalaise de Saint-Louis) ressemblent fort à des éléphants blancs.

SM



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 1540

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • mystere1 (F) 27/06/2018 09:41 X

    C'est normal que l'ONU et la ligue arabe, contredisent les données officielles de la pauvreté, car ils ne sont pas dans le terrain des concernés pour savoir, ce qu'ils vivent et endurent ! la preuve, il suffit d'aller dans les zones les plus reculés du pays, mais bien sûr commençons par tout près de nous, qui est notre phénoménal capital de Nouakchott ! dont l'insécurité est l'une des cause principale des conséquences de la pauvreté, il n'y a aucun doute que ce pays est riche en ressources naturelles, mais dommage, celles-çi sont mal gérées, si comme l'on dit, nous vivons dans une vraie nation dite islamique, la loi religieuse serait bien appliquée, et comme dit la sainte sounna "tous les musulmans sont frères", mais cette sainte phrase est mal comprise pour la plupart, notemment dans ce pays ! on est 4 millions et quelques d'habitants environ, le pays a des biens de richesses, alors y'a un problème si une grande masse souffre de pauvreté! du moment que d'autres s'enrichissent illicitement, c'est du hakk et haram ! ah demain le Jour J sera Fatal pour les injustes ! quant à l'ONU et la ligue arabe, désolée, ils se trompent.

  • ASSOCIATIONMAINSPROPRES (H) 25/06/2018 13:14 X

    Ça se voit à l'œil nue. La pauvreté est partout. Même l'état est pauvre. Juste regardez nos services et bâtiments publics, c'est honteux. Les militaires doivent dégager.

  • unitéRIM (H) 25/06/2018 12:55 X

    Personnellement, je n'approuve pas les résultats de cette étude, surtout concernant notre pays. Nous vivons dans notre société et on sent que le taux de pauvreté a bien connu une importante baisse, notre cadre de vie aussi. C'est vrai qu'il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas travailler, c'est culturel, et c'est regrettable.Ce phénomène produit de la pauvreté à cause d'absence de revenus. Mais, même en prenant en compte ce groupe de personnes, le taux de pauvreté ne peut pas atteindre le niveau annoncé par cette étude, le 31% déclaré par le gouvernement est très raisonnable. Notre gouvernement doit travailler sur le changement des mentalités pour diminuer d'avantage la pauvreté et faire profiter la population (surtout les jeunes) des grands projets réalisés ces dernières années.

  • habouss (H) 25/06/2018 12:28 X

    @ Où sont les laudateurs : Mains sales, Kantaki, Mohamed.wi..... ? Ces images parlent d'elles mêmes, personne n'a quelque chose contre Ould Abdel Aziz, sauf l'exigence de la responsabilité, de la justice et de l'équité pour une population de 3,4 Millions d'un des pays les plus riches du monde en potentialités.

  • habouss (H) 25/06/2018 12:22 X

    Un vrai poil dans la soupe de Ould Abdel Aziz qui pavoise pour son sommet de l'UA ! Ces images sont comme celles opposées à l'image débonnaire du Négus Hailé Sélassié dans les années 70 qui nourrissait ses chiens de viande grasse au moment où des éthiopiens mourraient par milliers.......

  • alaska (H) 25/06/2018 12:04 X

    HONTEUX!! Un gouvernement dépourvu d'humanisme, sans coeur, de faux musulmans ou d'hypocrites

  • duroowo (H) 25/06/2018 12:00 X

    La Mauritanie n'est pas pauvre naturellement mais pauvre mentallement et moralement par ce que n'importe quel militaire veut prendre le pouvoir et se transformer en Milliardaire avant de quitter le pouvoir la richesse du pays n'est pas ete bien gerer c'est ca le probleme majeur sont tous des voleurs et un voleur ne va jamais se soucier des problemes des autres.

  • mystere1 (F) 25/06/2018 11:46 X

    Du moment que certains s'empifrent avec folie et gloutuement, d'autres meurent péniblement et lentement, en étant des vivants morts, alors que dans la normale, le pays ne devrait pas connaitre ces soucis nutritifs, vu que nous sommes démographiquement 4 millions et plus d'habitants, ainsi quel est le problème ! il faut que l'Etat réagisse, et privilège en priorité le domaine humain, notamment social.