09-08-2018 01:00 - Sécurité: Le GGSR vers un durcissement des contrôles de la surcharge à l’essieu

Sécurité: Le GGSR vers un durcissement des contrôles de la surcharge à l’essieu

Tawary - Les postes mobiles du Groupement général de la sécurité des routes (GGSR) vont durcir les mesures de contrôle pour lutter contre les surcharges à l’essieu sur les routes qui mènent vers l’intérieur du pays, selon le site AlAkhbar.info qui cite sa source.

"Nous allons appliquer cette disposition sans tolérance aucune sur les poids et sans réduction sur les sanctions ", précise une source sécuritaire interrogée par nos services au cours d’une visite de terrain.

Cette opération coup de poing dans le milieu du transport routier qui a débuté, hier, lundi 6 août, elle s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne de contrôle de la surcharge à l’essieu.

"L’une des causes principales des accidents tragiques qui se sont produits, les derniers jours, est la surcharge des véhicules notamment les minibus qui roulent à grande vitesse ", explique un agent du GGSR.

Le contrôle de la charge entre dans le cadre de l’application de la sécurité des personnes et des biens et pour harmoniser les normes et les procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules légers et lourds. La surcharge quelque soit sa nature est l’une des causes de la dégradation des routes, a-t-il relevé.

Interrogé sur cette opération, un ingénieur au ministère de l’Équipement et des transports, a déclaré que "le département dans le passé avait réalisé des études qui ont montré que 70 à 80 pour cent des camions dits poids lourds en surcharge participent aux accidents graves et à la dégradation prématurée des routes ".

Et celui-ci de souligner que ce phénomène,non seulement, il provoque des dégâts humains et matériels importants mais il coûte à l’État mauritanien des centaines de millions d’UM par an.

Par A.Sidi



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2502

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Belphegor (H) 09/08/2018 16:07 X

    Ce durcissement des contrôles ne se perpétuera malheureusement pas sur la durée, l’anarchie et le laissez aller reprendront vite leurs droits…Dommage que le ministre de tutelle ait attendu qu’il y ait tant de morts et blessés avant de se mettre enfin à réagir.

  • medabdul (H) 09/08/2018 08:27 X

    fallait le faire depuis belle lurette: