09-08-2018 11:11 - Mauritanie: Une exposition d’adaptation au changement climatique

Mauritanie: Une exposition d’adaptation au changement climatique

Le Magazine du Manager - Le ministère mauritanien de l’environnement et du développement durable, a opté pour une exposition sur les résultats et les bonnes pratiques acquises en Mauritanie qui est à la recherche des stratégies appropriées en matière de lutter contre le réchauffement climatique.

C’est le ministre de l’environnement et du développement durable, Amedi Camara qui a supervisé mardi l’ouverture de cette exposition à Kiffa (à 600Km de Nouakchott), wilaya de l’Assaba. Elle s’inscrit dans le cadre du programme national d’adaptation au changement climatique, visant à assurer la sécurité alimentaire dans les zones rurales du pays.

En visitant les différentes ailes de l’exposition, le ministre Camara a écouté des explications sur les principales réalisations des organisations non gouvernementales chargées de l’exécution de ce projet.

La problématique du changement climatique constitue un défi mondial aux conséquences négatives sur l’écosystème et entraîne des dégâts sociaux, économiques et environnementaux, a indiqué le ministre mauritanien de l’environnement, Amedi Camara.

« Notre pays a élaboré dernièrement des politiques efficaces pour limiter les manifestations négatives qui résultent de ces changements climatiques », a-t-il fait noter.

Ce programme mis en œuvre par l’alliance mondiale contre le changement climatique en Mauritanie, œuvre principalement dans les wilayas de l’Assaba et du Brakna, à lutter contre la vulnérabilité à travers la réalisation de projets générateurs de revenus capables d’offrir des moyens d’une vie décente aux citoyens, a expliqué Camara en présentant les principaux objectifs du programme de l’alliance mondiale contre les changements climatiques et les résultats obtenus.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1248

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • unitéRIM (H) 10/08/2018 07:56 X

    Il faut qu'on attend l'évaluation finale de ce projet et son impact sur l'environnement et les habitants locaux. Mais, je pense que la plus importante adaptation au changement climatique consiste à mener une vie (des comportements) qui préserve les ressources non renouvelables et renseigner aux villageois comment ils peuvent maintenir voire augmenter leur production agricole et élever leurs bétails en utilisant moins d'eau et en préservant les la faune et la flore.

  • cccom (H) 09/08/2018 11:47 X

    Dites SVP au excellences Ministre Amedi et au Président Aziz que le changement climatique en Mauritanie a rendu les Wilayas du Nord et Ouest jusqu’ Boulenouar et Chami apte à la phoeniciculture c’est à dire à l’Agriculture sous palmiers (fruitiers, céréaliculture, légumes aliments de bétail élévage et donc à l’Homme) que les usines de dessalement peuvent irriguer jusqu’à l’Adrar et Tiris au prix de 0,1Euro au m3 pour créer immédiatement des centaines de milliers d’emplois aux jeunes rémunérées par des revenus 10 fois plus élévés que le SMIG national. Projet en plus de la réforme de l’Education m’a coûté la rédaction de plus de 40 lettres ouvertes dans ma page facebook.com/cheikhany.ouldsidina