05-08-2013 22:55 - Union Nationale des Rapatriés Mauritaniens du Sénégal : Déclaration

Union Nationale des Rapatriés Mauritaniens du Sénégal  : Déclaration

L’Union Nationale des Rapatriés Mauritaniens du Sénégal dénonce l’attitude du gouvernement mauritanien et de la Représentation du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés installée à Nouakchott, par rapport à leur gestion du dossier des victimes des violations massives de Droits humains perpétrées par le gouvernement de Sidy Ahmed Ould Taya.

« Les hommes passent, les institutions demeurent ». « Le coup d’Etat était correctif ». Notre régime en place doit apporter des solutions aux atteintes passées.

Un cadre juridique dit Accord Tripartite a été élaboré par les gouvernements sénégalais, mauritanien et le UNHCR en novembre 2007 pour servir de Texte de Référence au rapatriement et à une insertion digne de ce nom. Dans son article 4, ce Texte prévoyait un retour des refugiés mauritaniens dans la sécurité et la dignité.

La résolution devrait se concrétiser par : le rétablissement de l’état-civil, le règlement du passif, l’intégration et l’indemnisation des fonctionnaires, la restitution ou indemnisation du bétail, la remise des terres spoliées et l’indemnisation de tout ayant droit.

L’Union Nationale des Rapatriés Mauritaniens du Sénégal a toujours su prôner la patience dans le but de respecter l’ordre et la sécurité. Le 24 / 01 / 2012, nous avons été reçus à la Présidence par la Direction de Cabinet.

Ayant pris note de toutes les doléances soumises, la délégation de la Présidence avait promis d’en rendre compte au Président, seul habilité à ordonner la prise de mesures urgentes à même d’atténuer les souffrances des rapatriés et leur rétablissement dans tous leurs droits.

Voilà une année après cette audience, nous n’avons reçu aucune nouvelle concernant la suite du dossier. Nous constatons ainsi, que l’Etat mauritanien a défié le cadre juridique de rapatriement. Si nous disions tantôt passivité, aujourd’hui, nous lisons noir sur blanc ; UNE NEGLIGENCE.

Nous rappelons à la Présidence, à l’opinion nationale et internationale que LA REPARATION demeure et restera notre unique CHEVAL DE BATAILLE.

La Mauritanie est tenue de respecter les résolutions de l’Accord Tripartite. Certes, nous constatons un début de solution avec le dossier des fonctionnaires. Cette initiative doit être le plus vite que possible, élargie aux autres dossiers (sus nommés).

Nous rappelons aussi que la Représentation de l’UNHCR à Nouakchott a failli à sa mission Humanitaire d’assistance et de protection face à cet épineux dossier qui n’a fait que durer. En ce qui concerne l’état-civil, les rapatriés demeurent laissés pour compte. Les rapatriés ne disposent que de dix (10) centres d’enrôlement. Ces centres ne sont ouvrables qu’au maximum deux (2) jours dans la semaine. Et, tous ces centres ne sont pas fonctionnels.

En plus des difficultés liées à l’éloignement des centres, on note plusieurs omissions dans la base de données et des rejets sans solutions. Nous considérons ainsi, fallacieuses ces propos de la Représentante du UNHCR en Mauritanie ; Mme Nada Assaad Merheb, lors d’une déclaration rendue publique à l’issue de l’audience que le Président l’avait accordée le 20 / 07/ 2013 : « 24 000 réfugiés mauritaniens du Sénégal ont été rapatriés et réinsérés dans des conditions dignes et sécurisées avec l’engagement et les efforts déployés par les autorités mauritaniennes ».

Nous affirmons que les rapatriés vivent des conditions de vie draconiennes. Ils se débattent de jour en jour, espérant des lendemains meilleurs.

La mission du UNHCR devrait s’achever après le rapatriement des refugies mauritaniens toujours en asile au Sénégal et au Mali, après le rétablissement de l’état-civil et le recouvrement de l’ensemble des droits bafoués lors des évènements de 89.

Nous disons : « Vive l’Etat de Droit. Vive UNE Mauritanie Unie-Egalitaire-Et Démocrate. En bas le racisme d’Etat ».

le 02/08/2013

Le Secrétaire général de l’Union Nationale des Rapatriés Mauritaniens du Sénégal




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité




Source : Baba Demba
Commentaires : 2
Lus : 2214

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Cheikh-TijaneBathily (H) 06/08/2013 02:14 X

    Pourquoi les partis politiques dans leur ensemble, eux si soucieux d'égalité et de Justice, ne font pas de ces gens leur problème? N'ont-ils pas tous accouru à Kaédi jouer les pompiers?

  • vertete (H) 06/08/2013 00:44 X

    En temps que on diriger par des diriger par des militair on auras jamais une RIM unie et égalitaire