09-10-2017 10:35 - 250 sociétés arabes attendues en Mauritanie

250 sociétés arabes attendues en Mauritanie

Les Mauritanies - Un grand rendez-vous d’affaires se tiendra à Nouakchott, le 13 Novembre prochain. Organisée par le Ministère de l’élevage en partenariat avec la AAAID, cette grande rencontre est dédié aux investissements dans le secteur de l’élevage en Mauritanie.

En tout, quelque 250 sociétés des pays du Golfe, des Emirats Arabes Unis principalement s’intéressent au potentiel animalier du pays classé parmi les plus élevés du monde arabe et africain. Cette rencontre est une opportunité pour promouvoir les projets PPP encadrés désormais par un nouveau arsenal juridique.

L’élevage constitue la principale activité du secteur rural en Mauritanie. Il est dans la majorité des cas de type extensif, mais on assiste depuis quelques années à une évolution vers d’autres formes. L’activité est pratiquée essentiellement dans une zone à climat sahélien qui couvre tout le sud du pays.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2456

Commentaires (3)

  • patheyero (H) 09/10/2017 23:03 X

    250 investisseurs pour un marche' de 3.5 millions et un taux de chomage de plus de 27%. il faut que la societe' de sucre de fum gleita et la societe' de laid du Nema commencent d'abord a fonctionner.

  • leguignolm (H) 09/10/2017 18:26 X

    250 sociétés arabes attendues en Mauritanie. Est elle réelle ou histoire de nous gaver d'espoir sans un lendemain!

  • Sidikader200 (H) 09/10/2017 11:23 X

    C'est du cinéma pour amuser la galerie! Quels sont les investisseurs arabes qui vont mettre de l'argent dans un pays où les investisseurs nationaux sont soumet à un racket permanent qui a obligé la plupart d'entre eux à chercher des cieux plus clément à en Guinée, côté d'ivoire, Mali , maroc ... Et puis tous les pays du golf sont en crise et ne vont certainement mettre un sous dans un secteur aussi calamiteux que l'élevage en mauritanie. Il s'agit d'une réunion touristique pour les fonctionnaires désœuvrés de l'organisation arabe des investissements. La ministre aurait mieux fait de s'occuper du projet d'usine de lait à Nema qui a été inaugurée plusieurs fois par le chef de l'Etat sans que le éleveurs , particulièrement éprouvés cette année, ne voit la moindre production démarrer !